04-04-14

LGBT Afrique: On veut des actions concrètes

Luxemburgplein_03april_2014_Femi_megafoon_0002.jpg

Jeudi passé le militant de WISH4.0 Tagbo Wasiu Oluwafemi a lu à haute voix une lettre ouverte au Premier ministre Elio Di Rupo lors d'une manifestation à Bruxelles pendant le sommet Europe-Afrique. La lettre dit clairement ce ce que nous attendons du premier ministre dans le cadre de la protection des droits de LGBT en Afrique. 


La lettre est signée par des activistes LGBT Africains  comme Jide Macauley (Maison de Rainbow Int.), Bisi Alimi (conseil BA), Rashidi Willliams (Queer Alliance Nigeria). D'éminents politiciens et syndicalistes comme le président de la FGTB Rudy De Leeuw et Peter Mertens (président PTB). Aussi les gestionnaires des grandes organisations LGBT tels que Jeroen Borghs (La fédération LGBT Cavaria) - Erwin Carlier (Rainbow House, Bruxelles) Chille Deman (Belgian Pride) ont approuvé cet appel au Premier ministre.

Pous pouvez écouter le discours (en Anglais) ici. 
podcast

Dit artikel in het Nederlands.

This article in English.

A Elio Di Rupo, premier ministre,

WISH 2.0 (Organisation de solidarité avec les LGBT dans le monde) vous écrit  à nos préoccupations et des griefs légitimes sur les récentes lois homophobes en Afrique. Nous parlons essentiellement au Nigeria et en Ouganda, avec des contreforts dans des pays comme Kenya, Zambie, Cameroun, Côte-d'Ivoire et une métastase possible sur l'ensemble du continent africain. On demande votre intervention pour Nigeria où l'identité gay est encore criminalisée par 14 ans de prison et l'exécution par lapidation dans les 12 provinces où la charia s'applique. Aussi pour Ouganda, où on reçoit maintenant une peine de vie repose sur l'homosexualité.

De nombreux pays africains  sont dans une zone de l'inhumanité envers leurs citoyens LGBT. Au Nigeria de nombreux citoyens étaient  accusés par l’état  depuis l'entrée en vigueur de la loi. Beaucoup d'entre eux sont en détention, comme indiqué dans Bauchi et Ibadan Abuja. Nous sommes convaincus que vous êtes au courant que le Nigeria est un modèle pour d'autres pays dans la conduite de cette répression. En Ouganda, un homme belge a été arrêté avec un homme du Kenya  et accusé d'homosexualité. Cela montre clairement que même les étrangers, les expatriés et les touristes qui voyagent ou travaillent dans ces pays risquent d'être affectées de cette loi draconienne s'ils sont gay ou transgenre. Cela signifie que personne ne soit exclu ou au-dessus de la loi, indépendamment de leur statut.

Nous référons à votre discours le vendredi 27, Septembre 2013, à l'Assemblée générale de l'ONU. Vous avez dit à cette occasion: "La liberté signifie aussi que les couples à la fois hétérosexuels et homosexuels ont le droit de marcher dans la rue main dans la main. Je suis fier que mon pays (la Belgique) garantit les droits fondamentaux. Je suis fier que mon pays est la force motrice dans la promotion de ces libertés dans le monde entier."

Nous, les militants des droits des LGBT -  espèrent - avec nos alliés - que l'Union européenne et la Belgique n'ont pas l'air de côté à cette violations barbares des droits de l'homme et est prêt aux dirigeants africains pour demander l'ordre. Le nombre de décès va augmenter dans le groupe des personnes LGBT. L'Europe peut s'attendre à un afflux de nombreuses personnes LGBT africains. Cela peut également conduire à de nombreux candidats hétérosexuels à demander l'asile sur la base de l'orientation sexuelle ou genre.

Nous vous demandons votre soutien et intervention intelligente par des organismes internationaux tels que l'Union européenne, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies (HCR), le Conseil suprême pour les réfugiés, l'Organisation des Nations Unies, les instituts nationaux pour la promotion et la protection des droits de l'homme et internationale pression LGBT Comité, le Conseil de l'Europe et le traité des droits de l'homme des Nations Unies d'augmenter dans les pays qui ne respectent pas les droits.

Les droits de l'homme sont universels. Cela signifie que tout le monde doit en profiter, peu importe qui vous êtes. Nous comprenons votre inquiétude et  votre enthousiasme pour les personnes LGBT à travers le monde et nous savons que vous voulez nous créer un monde meilleur. Nous vous implorons de prendre des mesures contre cette injustice et de travailler sur une relation exemplaire avec tous les représentants diplomatiques ci-dessus.  Nous vous demandons d'encourager le dialogue dans le but que les deux parties trouvent des opportunités à venir à une solution. Donc, nous demandons votre leadership actif dans le dialogue entre les personnes LGBT dans la diaspora et les représentants diplomatiques des pays concernés en Belgique. 

Nous attendons que le gouvernement belge protège la vie de nos membres LGBT et des militants dans les pays avec lesquels la Belgique a des contacts bilatéraux. La majorité de ces pays se comporte en effet comme des prédateurs. Vous pouvez le faire en appuyant directement les organisations toujours actif  dans ces pays. Vous pouvez aussi le faire en protégeant les personnes à risque et la création de zones de sécurité avec la participation des ONG et d'autres organismes compétents dans la région. Nous demandons également  un budget qui permet d'augmenter l'échange culturel avec les pays qui ont le plus besoin. 

Nous aimons Nigeria. Nous aimons l'Ouganda. Nous aimons l'esprit Ubuntu de ce continent et nous sommes sûrs que coopération et soutien nous serons aimés par nos compatriotes.

Cordialement, 

WISH 2.0. asbl representé par Tagbo Wasiu Oluwafemi - Nnamani Ikechukwu - Efe Brown - Koffi Zotoglo

Avec le soutien de: Jide Macauley (House of Rainbow Int.), Bisi Alimi (BA consulting), Rashidi Willliams (Queer Alliance Nigeria) – Joseph Sewedo Akoro (JSA consulting group) – Alberic Akiteretse (Why Me) - Rudy De Leeuw (Président national FGBT) - Jan Vercamst (Président national CGSLB) - Jeroen Borghs (çavaria) - Erwin Carlier (Maison Arc-en-Ciel, Brussel) -Chille Deman (Belgian Pride) - Marcia Poelman (Het Roze Huis, Antwerpen) - Dr. Thomas Hendriks (Postdoctoral Research Fellow Institute for Anthropological Research in Africa / Faculty of Social Sciences / KU Leuven) - Wim Peumans (IMMRC - Anthropology Faculty of Social Sciences) - Dirk Maes Président Rainbow Cops LGBT Police) - Yvan Brys (Mikpunt) - Luc Van Belle (BHS40+ ) - Bruno Olislaeger (BGS) - G. Thomas Hoemig (English-speaking Gay Group) - Peter Mertens (Président National PTB) - Björn Pius (Outrage!) Jan Beddeleem (WISH2.0)

Voulez-vous signer cette lettre? envoyez un courriel à janbeddeleem@gmail.com

19:13 | Permalink | Tags: afrika, français |  Facebook |

De commentaren zijn gesloten.